Recherche

Il est primordial favoriser la recherche dans le domaine des violences sexuelles du fait de l'ampleur du phénomène dans la société et de ses conséquences. L'équipe du CRIAVS Centre-Val de Loire essaie d'y contribuer.

Collaborations de recherche sur le plan national et internationale

L'équipe du CRIAVS Centre-Val de Loire (CVL) entretient un lien étroit avec l'équipe de recherche universitaire Qualipsy (EE 1901 « Qualité de vie et santé psychologique ») de l'Université de Tours. (dont plusieurs membres du CRIAVS font partie). Elle est aussi soutenue dans sa démarche au sein du CHU de Tours par la Délégation à la Recherche Clinique et à l'Innovation (DRCI) et le Centre d'Investigation Clinique (CIC 1415) de Tours.

L'équipe du CRIAVS CVL est associée dans ses travaux de recherche à l'équipe de recherche LPPL (Laboratoire de Psychologie des Pays de la Loire) EA 4638 (Angers et Nantes) et plus particulièrement de l'Université d'Angers. Une collaboration internationale sur la recherche concernant les auteurs de violence sexuelle s'est mise en place depuis 2018-2019 avec plusieurs chercheurs étrangers : Thierry Pham (Mons, Belgique), Stéphane De Brito (Birmingham, Royaume-Uni), Christian Joyal (Trois-Rivières, Canada) et Jean-Pierre Guay (Montréal, Canada) (voir le Studium-Consortium ARSA).

D'autres collaborations internationales existent : certaines depuis plusieurs années sur une réflexion sur la psychiatrie légale, avec l'équipe de Sébastien Prat et Gary Chaimowitz (Department of Psychiatry and Behavioural Neuroscience, St. Joseph' Healthcare Hamilton, Université McMaster, Canada) ; d'autres plus récentes,  comme avec Yasser Khazaal (Université de Lausanne, Suisse) sur la cybersexualité.

Recherches en cours sur les violences sexuelles

Le CRIAVS CVL soutient des travaux de thèses : (1) sur l'évaluation des facteurs de risque de violence sexuelle d'auteurs d'infraction à caractère sexuelle (AICS) ; (2) sur le fonctionnement neuropsychologique des AICS ; (3) sur la cybersexualité compulsive. 

Le CRIAVS CVL porte le projet «Impact d'un bilan clinique structuré (MIDSA), de sa restitution et de l'accompagnement au changement sur l'engagement dans le soin (évalué par l'échelle URICA) d'auteurs d'infraction à caractère sexuel : essai contrôlé randomisé multicentrique en ouvert » financé par la DGOS (campagne 2018) - début 2019-2020.

Le Multidimensional Inventory of Development, Sex, and Aggression (MIDSA) contient plus de 4000 items structurés en près de 40 échelles.

D'autres travaux sont en cours : violences conjugales, adhésion aux mythes du viol, représentations des auteurs de violences sexuelles, etc.

Contacter l'équipe du CRIAVS pour une collaboration de recherche

La recherche est nécessairement collaborative et l'équipe du CRIAVS CVL est désireuse de pouvoir mettre en place des collaborations de recherche avec les chercheurs et enseignants-chercheurs qui travaillent dans ce domaine, mais aussi avec les institutions qui souhaiteraient le faire ou qui sont convaincues de son utilité.

Dans ce cadre, il faut souligner le travail de collaboration avec l'équipe du dispositif ATHOBA (prise en charge des auteurs de violences conjugales) de l'association Entraide et Solidarité.

Le plus simple pour nous joindre est de contacter le secrétariat (Madame Laurence Gauvreau) au 02 18 37 05 98. Il est aussi possible de nous joindre par mail criavs.centre@chu-tours.fr (que l'ensemble des membres de l'équipe du CRIAVS CVL reçoit) ou de contacter plus spécifiquement le responsable du service : Robert Courtois (robert.courtois@univ-tours.fr).

Dons pour la recherche pour les violences sexuelles ?

Entreprises, particuliers, vous pouvez participer à la recherche en contribuant à son financement par le « Fonds de dotation du CHRU » de Tours (Lire la suite).